J’ai testé la gravure sur gomme.

Précédemment, j’écrivais que je touchais à tout et testais de nouvelles techniques. Alors j’ai craqué pour de la gomme à graver, chose que je voulais acquérir depuis des mois et des mois sans oser franchir le cap. C’est bête mais j’essaie d’acheter mon matériel localement et dans des enseignes de tailles moyennes plutôt que sur internet et là où je vais, entre le moment où j’ai demandé s’ils vendaient de quoi graver et le moment où j’ai pu en acheter il s’est écoulé 2 ans ! Désormais, je peux trouver de la gomme, du lino et des sets de gouges à peu près quand je veux ♥

Comme je découvre cette activité, j’ai choisi un matériel de base : une plaque de gomme plutôt souple et des gouges à un prix très abordable. De mémoire c’était environ 2€ et 8€.

Me voilà prête à créer de nouveau. À ce moment là c’est un peu complexe car les possibilités de motifs sont trop nombreuses et je ne sais pas quoi choisir alors je teste un mot au hasard avec une typo complètement improvisée : “Surprise”. J’installe la plus petite gouge sur le manche et hop je commence à creuser. C’est un jeu d’enfant, l’outil glisse parfaitement sur la gomme souple néanmoins je comprends déjà les difficultés. En effet, ma plus petite gouge est trop large pour creuser finement, ensuite, comme ça creuse assez facilement, on a vite fait de déraper sur le motif. Donc il faut apprendre à maîtriser sa force. Après un petit quart d’heure ou moins, j’ai terminé ! Le résultat n’est pas fou mais je suis sur-excitée d’avoir pu utiliser une technique d’impression “home-made” ♥

Alors j’enchaîne et me lance dans un motif que j’affectionne particulièrement : les mains ! Je commence à imaginer ce que ça pourrait donner d’associer papercut et tampons. Ça pourrait être sympa, non ? Pour celui-ci, je me suis bien éclatée. Je ne l’ai pas écrit plus haut mais bien sûr avant de commencer la gravure, il faut transférer un dessin sur la gomme. Pour ce faire, il faut soit dessiner sur une feuille, soit décalquer un motif, soit repasser au crayon un motif déjà imprimé. Ensuite, on a juste à déposer la feuille avec le motif sur la gomme en prenant soin de presser un peu pour bien reporter le dessin. Et là, il ne faut pas se tromper car on ne peut pas effacer la gomme en cas d’erreur.

Deuxième essai de tampon en choisissant un motif que j’adore : les mains! ✌ ✌ ✌

Une vidéo publiée par Marlène (@design_your_happiness) le

  

Et enfin, le troisième motif à partir d’un texte que j’ai crée il y a bien longtemps. C’était chouette mais j’avoue avoir été un peu trop ambitieuse puisque les éléments étaient beaucoup trop fins pour pouvoir être découpés haha. C’est comme ça qu’on apprend, pas vrai ?

On termine par une good news : la newsletter est enfin prête ! C’est la première fois que j’en crée une et j’ai longtemps hésité avant de la rendre active donc s’il manque des choses, n’hésitez pas à m’envoyer un p’tit mot 🙂 Pour vous abonner, il vous suffit d’inscrire votre prénom/pseudo et une adresse mail valide puis de cliquer sur “je m’abonne !”.
À bientôt !

The following two tabs change content below.
Marlène
Créatrice du blog dans sa version 1.0, j'étais partie dans l'idée de m'exprimer quotidiennement sur divers sujets en plus de mon activité d'infographiste créatrice de bonne humeur chez Mon Agence. Puis j'ai découvert Framasphère (un pod de Diaspora*), framasoft, le monde libre et le milieu associatif alors j'ai souhaité faire de ces pages un lieu collectif 2.0 où plusieurs auteurs développent leurs propres thématiques et expériences avec les internautes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.