Parlez vous geek ? Qu’est ce que le cosplay ?

Bonjour à toutes et à tous, aujourd’hui nous parlerons couture et mousse de latex !

 

Tout comme l’otaku le cosplay nous vient du japon, ce mot est la contraction de deux autres : costume (jusqu’ici tout le monde suit ?) et “play” (jouer). Celui qui pratique le cosplay est  appelé cosplayer (ça va, c’est pas encore trop compliqué). Les québécois dans leur grande générosité linguo-humoristique ont décidé de traduire ces termes en costumade et costumédien, si si, c’est possible… Cela consiste donc à se costumer (coiffure, perruque et maquillage inclu) et à endosser le rôle, du moins visuellement, d’un personnage.

 

Si à l’origine les personnages cosplayés (oui ça se conjugue aussi) étaient originaires de manga ou d’anime cela est ensuite devenu plus vaste en quittant l’archipel du Japon. En intégrant les conventions de comics américaines (comicon, autre mot valise et autre sujet), les héros de séries, de films ou de comics sont aussi devenu sujets à cosplay. La costumade (pfffffrrrtt !! J’y peux rien je peux pas m’empêcher de pouffer en le disant) s’est également étendue à d’autres thème plus généraux comme par exemple le steampunk (quoi ? Ça aussi je dois l’expliquer ? Bon d’accord mais une prochaine fois !)

 

Le cosplayeur ne doit pas seulement porter et montrer son costume mais il doit aussi et surtout le fabriquer. Dans cette optique il doit savoir coudre, modeler, sculpter, manier le latex (n’y voyez rien d’inconvenant), et maquiller. Aussi la prochaine fois que vous croiserez dans un salon ou dans le métro un barbare de deux mètres avec une hache double, imaginez-le sans son arme, dans son slip de fourrure assis devant sa machine à coudre et vous verrez qu’il vous ferra tout de suite beaucoup moins peur. Et c’est sur cette image rassurante des geeks que je vous quitte et vous dit à la prochaine !

Cosplay: cool man

x1klima via Foter.com / CC BY-ND

Parlez vous geek ? Qu’est ce qu’un Otaku ?

Bonjour à toutes et à tous, prenez place et sortez vos cours. Voyons voir si vous avez suivi jusqu’ici… si je vous dis que tous les otaku sont des geeks mais que tous les geeks ne sont pas des otaku, vous en déduisez ? Jean-Kevin ? Au lieu de vous prendre en photo avec Brenda-Caroline en faisant le canard, une idée à partager avec la classe ? Non ? Bon j’explique alors !

PVG Otaku

À la base en japonais otaku signifie “votre maison”, c’est une formule de politesse qui tient lieu de vouvoiement. Par un glissement de sens et de prononciation ce terme en est venu à désigner une partie de la jeunesse (et moins jeunesse aussi d’ailleurs) qui reste cloîtrée chez elle à vivre dans un monde uniquement virtuel (et c’est fou tout ce qu’on faire de virtuel, croyez moi). En fait en japonais un otaku est un geek, mais mal vu (baaaah, pas bien !!!).

 

En France le terme garde un peu de son sens et en gagne un nouveau. Un otaku désigne un fan de culture japonaise, non seulement manga, anime et jeux vidéos s’en inspirant mais aussi samurai, ninja, cerisiers en fleur, cosplay et petites culottes (bon, je crois qu’il ne me manque aucun cliché…). En bref un otaku est un geek de culture japonaise, c’est clair ?

 

Comment Brenda-Caroline ? Qu’est ce que le cosplay ? Nous verrons ça la prochaine fois, et d’ici là “ja ogenki de” !

 

 

Parlez vous geek ? Qu’est qu’un nerd ?

 

Lors du précédent article nous avons défini le geek et sa présence en chacun de nous. Aujourd’hui voyons le nerd. Le nerd est au geek ce que Sébastien Loeb est au beauf en twingo tunée, il est l’expert face à l’amateur. Le nerd sait coder, il a vu l’informatique dans son plus simple appareil, il parle des langues qui ne se prononcent pas, il aime la science pour sa précision et sa clarté et il fait des blagues en se basant sur la classification périodique des éléments et des jeux de mots en C++.

Nerd

Le nerd est par essence moins sociable que le geek, il cherche la compagnie de ses pairs qui le comprennent et avec qui il peut débattre des heures durant d’overclocking, d’indexation des fonctions et de la potentialité des multivers polydimensionnels.  Certains textes anciens mentionnent la nerdette, version féminine du nerd, mais pour l’ensemble de la communauté des ethnologues ce n’est qu’un mythe.

Si le nerd est farouche c’est souvent parce qu’il a persécuté durant sa scolarité à cause de son apparence et de ses goûts peu compréhensibles pour le commun des mortels. Mais il se venge à l’âge adulte en créant des startup et en faisant travailler sous son joug ses anciens tortionnaires. Aussi mon conseil : soyez sympa avec les nerds vous avez tout à y gagner. Dans cet esprit je terminerai par une blague de nerd : dans la vie il y a 10 types de personnes, ceux qui comprennent le binaire et les autres…