Le ridicule ne tue pas.

Bonjour !

Vous avez remarqué ? Le blog subit encore des modifications ! Et si j’emploie le mot “subir” ça n’est pas pour rien car wordpress est un peu agaçant. Une amie disait “à l’époque sur wordpress, rien que pour afficher un calendrier dans la sidebar, il fallait installer un plugin, l’horreur !”, ce n’est pas tout à fait faux. Depuis, cette plate-forme a largement progressé mais c’est vrai que ça semble (et ça l’est ! )  toujours un peu fastidieux de devoir installer tel et tel plugin. Surtout qu’ils ne sont pas forcément satisfaisants, parfois il faut en essayer plusieurs et au bout de 2h, croyez-moi, suivant l’état de stress accumulé, on peut ressembler à ça (photo à cliquer) :
Stress de niveau 1 : rire jaune, ça m'énerve mais ça va s'arranger. 2 : sourire de psychopathe, bon j'arrête sinon ça va mal tourner. Stress de niveau 3 : j'vais t'buter toi et toute ta technologie !!!

À la base, je n’étais pas du tout favorable à l’utilisation de wordpress pour mon propre intérêt et puis finalement c’est ce qui s’est révélé le plus pratique notamment grâce à la possibilité de le relier à mon nom de domaine. Tout ça pour dire que pour l’instant l’accueil visuel est encore brouillon mais plus pour longtemps. À ce propos, je souhaitais demander à ceux qui disposent d’un bloqueur de pub type Adblock : voyez-vous toutes les icônes de réseaux sociaux de la sidebar et le partage sur les réseaux sociaux à la fin des articles ? Et à ceux qui ont opté pour le navigateur natif (les courageux ! ) : avez-vous des pubs sur ce blog ? Si je pose ces questions c’est que j’ai moi-même rencontré ces problèmes et au niveau des pubs c’est vraiment très très énervant : au moindre clic, hop une page de pub s’ouvre et comment dire… c’est inacceptable ! Donc suivant vos réponses, j’essaierai d’adapter l’ensemble du mieux possible :]

L’estime de soi.

Ces jours-ci j’ai donc commencé à travailler sur le packaging du premier album de Cri Primate et plus précisément, sur le livret de paroles. J’aurais bien aimé vous montrer quelques clichés mais le groupe n’ayant pas encore connaissance de ces derniers, cela restera quelques jours confidentiels. Toujours est-il que c’est une expérience enrichissante mais néanmoins pas la plus simple car je dois réussir à insérer les textes de 9 chansons dont certaines sont assez longues + d’autres textes dans ce petit livret de quelques pages. Comme ce sont des paroles, il faut que cela reste lisible, que la police ne soit pas trop petite et que les paragraphes soient aérés. Comme c’est un album, il faut que ce soit attractif, que les photos ne soient pas trop complexes et que j’ajoute des éléments graphiques. Comme je suis graphiste, je dois trouver un moyen de réunir toutes ces conditions en un minimum de temps. Sacré défi qui annonce quelques retournements de cerveau mais je n’oublie pas de m’éclater car mon métier c’est aussi ça et je sais que j’ai une chance immense de pouvoir prendre du plaisir en travaillant. Pour l’instant, pour rien au monde je n’ai envie de changer d’emploi. Il y a des projets où les codes graphiques sont prédéfinis et donc je n’ai “qu’à suivre les directives” et d’autres où j’ai carte blanche. Dans ce dernier cas, c’est plutôt gratifiant car cela signifie que la personne a assez confiance pour me laisser travailler seule sur son projet-chéri. Si on m’avait dit à l’époque où je ratais mes travaux d’arts plastiques que je pourrai vivre ça un jour, je ne l’aurais pas cru ! En fait, ça m’impressionne complètement !

Hier, j’ai découvert une photographe qui justement, avait l’air de s’amuser vraiment beaucoup. Cette artiste s’appelle Sophie Gamand, elle est française, vit à New York et depuis 2010 elle oriente son travail vers les chiens. Une direction artistique qui lui a d’ailleurs permis de remporter le Sony World Photography Awards de 2014.
_ANT1999 _ANT9660BbL SG_portrait03L
Bizarrement, je ne sais pas dire si j’apprécie ou non ses clichés. Sûrement parce que certains représentent des chiens déguisés vêtus d’accessoires tous plus fous les uns que les autres et que je trouve ça ridicule et inutile. Mais bon ce n’est pas elle qui a choisi de les vêtir de la sorte et par ces images, elle a juste exprimé la (très bonne) condition de vie d’une flopée de chiens qui sont le fantasme de leurs propriétaires donc en ce sens, je suis quand-même contente d’être tombée sur son site pour découvrir ce qu’il peut se passer à d’autres endroits de la planète. Au final, les séries de customisations canines ne m’ont pas convaincue en revanche j’ai été curieuse de découvrir les autres et c’est ainsi que la série Dead Dog Beach m’a émue et que la Wet Dog m’a faite rire. Voici quelques exemples.
chuchi britney2 oscar1
La série entière ici : Wet Dog

Parisienne, adj et nom :  Adj. et subst. Celle qui est née à Paris et/ou qui y habite.

Enfin, je termine par un sujet qui me tient à coeur mais encore plus aux lobbys des industries d’information et de divertissement, j’ai nommé : le droit d’auteur.
Je pense qu’il est inutile de décrire ce que c’est que le droit d’auteur car vous êtes tous de grands enfants mais j’aimerais quand même vous parler d’une histoire en cours qui révèle une fois de plus l’exagération extrême (rien que ça) qu’il peut engendrer quand celui qui en abuse a perdu le sens des réalités ou carrément une partie de sa boîte crânienne. Explications. Tout commence donc à Paris chez une blogueuse de mode & life style qui puisqu’elle habite  à Paris, a choisi de nommer son blog “The Parisienne“. Cette demoiselle bloggue donc tranquillement depuis 5 ans et personne ne vient l’embêter. Sauf ces derniers jours. En effet, un avocat a décidé que le nom de son blog était trop proche de celui du journal Le Parisien et faisait donc état de contrefaçon. Euh ? Pardon, je n’ai pas tout compris là. Si, si, vous avez bien compris ! La bloggueuse n’en revenant pas et trouvant ça absurde décide de prendre contact avec le journal pour expliquer qu’elle n’a rien a expliquer et que leur sympathie serait bien venue. Par la suite, elle décide également de ne pas donner suite à cette idée de contrefaçon complètement absurde. Mais Le Parisien, accompagné de la justice (corrompue), ne voit pas la chose du même oeil et prend la décision de l’obliger à abandonner son nom de domaine, de le transférer au journal et réclame même 20 000€ de dommages et intérêts. Excusez-moi mais les mecs n’ont plus peur de rien à ce niveau, ce sont limite des bandits ! La somme réclamée est juste colossale pour la raison stupide invoquée et colossale pour une bloggeuse lambda. On ne sait pas encore ce qu’il va advenir du blog mais ce qui est sûr c’est que Le Parisien vient de perdre une foule de lecteurs et de gagner une multitudes de tweets assassins bien mérités.
    

La conclusion de cette histoire vraie, aussi loufoque qu’elle puisse paraître est que malheureusement le forcing de droit d’auteur est un acte répugnant plus en plus courant et c’est pourquoi on se doit de ne pas se laisser faire car ce n’est pas normal, ce n’est pas juste, ce n’est rien à part de la pression de la part de géants (cacas). Étant infographiste, j’en connais pas mal sur les droits d’auteur et pourtant, il m’arrive souvent de le dénigrer tant il a pris une proportion déraisonnée. Bref, soutenons les personnes à qui ce genre d’événement arrive et n’oublions pas de rester attentifs sur ces dérives !
D’ailleurs, vous saviez que Google avait déposé le mot “Glass” et que celui-ci est donc devenu inutilisable dans les domaines de l’internet ou de l’informatique ? Heureusement que le ridicule ne tue pas !

Sur ce, je vous souhaite une bonne semaine et vous donne rendez-vous vendredi pour la suite du périple japonais :]

The following two tabs change content below.
Marlène
Créatrice du blog dans sa version 1.0, j'étais partie dans l'idée de m'exprimer quotidiennement sur divers sujets en plus de mon activité d'infographiste créatrice de bonne humeur chez Mon Agence. Puis j'ai découvert Framasphère (un pod de Diaspora*), framasoft, le monde libre et le milieu associatif alors j'ai souhaité faire de ces pages un lieu collectif 2.0 où plusieurs auteurs développent leurs propres thématiques et expériences avec les internautes.
2 commentaires Ajoutez les votres
  1. Hey!!!
    Bon moi aucun problème de pub sur mon telephone!!! Et sur mon ordi je ne crois pas non plus et je suis avec le truc le plus banalement simple !!!
    Ces photos de chiens.. mmmm … je ne croche pas vraiment jtrouve ca un peu space… mais chacun son truc il en faut pour tous le monde!!! Ahaha!
    Je t’envoie plein de courage pour la réalisation de ton livret d’album il va être top…!
    Ouais ta de la chance de kiffer ton job!!! Moi je me demande si je ne vais pas RE changer… non pas que je n’aime plus mon métier mais la direction…. rrrrrr!!
    Et les gens comprennent rien des fois c rrrrrr! Lol
    Bon courage a the parisienne… des gens doivent vraiment ce faire chier dans la vie quand même!!!
    Tchiote baise ma biloute!

    1. Ça me rassure pour la pub, merci pour ton retour et merci aussi pour le livret, j’espère qu’il plaira également aux personnes concernées ^^
      Concernant le job, j’imagine bien car autour de moi j’entends assez souvent soit “c’est bien mais les collègues/direction bof bof”, soit “le travail en lui même est vraiment ennuyeux”. Quel dommage d’en arriver là surtout que l’emploi est un besoin essentiel pour beaucoup de monde (bien qu’en réalité, on a les ressources et capacités suffisantes pour utiliser des robots, mais c’est un autre sujet)! Tu vas refaire une formation ? En tous cas je te souhaite de trouver le job qui te plait avec l’ambiance adéquate histoire de rentrer zen à la maison :]
      Triste monde que celui des droits d’auteurs…
      À bientôt ma petite caille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.