Parlez vous geek ? Qu’est ce que le cosplay ?

Bonjour à toutes et à tous, aujourd’hui nous parlerons couture et mousse de latex !

 

Tout comme l’otaku le cosplay nous vient du japon, ce mot est la contraction de deux autres : costume (jusqu’ici tout le monde suit ?) et “play” (jouer). Celui qui pratique le cosplay est  appelé cosplayer (ça va, c’est pas encore trop compliqué). Les québécois dans leur grande générosité linguo-humoristique ont décidé de traduire ces termes en costumade et costumédien, si si, c’est possible… Cela consiste donc à se costumer (coiffure, perruque et maquillage inclu) et à endosser le rôle, du moins visuellement, d’un personnage.

 

Si à l’origine les personnages cosplayés (oui ça se conjugue aussi) étaient originaires de manga ou d’anime cela est ensuite devenu plus vaste en quittant l’archipel du Japon. En intégrant les conventions de comics américaines (comicon, autre mot valise et autre sujet), les héros de séries, de films ou de comics sont aussi devenu sujets à cosplay. La costumade (pfffffrrrtt !! J’y peux rien je peux pas m’empêcher de pouffer en le disant) s’est également étendue à d’autres thème plus généraux comme par exemple le steampunk (quoi ? Ça aussi je dois l’expliquer ? Bon d’accord mais une prochaine fois !)

 

Le cosplayeur ne doit pas seulement porter et montrer son costume mais il doit aussi et surtout le fabriquer. Dans cette optique il doit savoir coudre, modeler, sculpter, manier le latex (n’y voyez rien d’inconvenant), et maquiller. Aussi la prochaine fois que vous croiserez dans un salon ou dans le métro un barbare de deux mètres avec une hache double, imaginez-le sans son arme, dans son slip de fourrure assis devant sa machine à coudre et vous verrez qu’il vous ferra tout de suite beaucoup moins peur. Et c’est sur cette image rassurante des geeks que je vous quitte et vous dit à la prochaine !

Cosplay: cool man

x1klima via Foter.com / CC BY-ND

The following two tabs change content below.

Willy

Libraire geek trentenaire vivant à Chambéry. Passionné de nouvelles technologies, de sciences, de littératures en tout genre mais plus spécialement de fantasy, fantastique et science-fiction, de films, de séries, de bd, comics, mangas, de jeux vidéo, théâtreux, gardant l'espoir secret d'être un jour contacté pour sauver un monde magique, une galaxie lointaine, une ville aux prises avec un monstre mythique ou un passé détourné de son cours normal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.